( 4 avril, 2013 )

La voie de l’Homme libre

La voie de l'Homme libre uquqzs5s1

Philosophie Japonaise
« La voie du samouraï est faite d’une passion pour la mort , si un Homme est habité d’une telle passion , dix hommes ne pourront en venir à bout.
Il faut être pris de fanatisme et de passion pour la mort pour accomplir des exploits. »

La mort n’est qu’un seuil. Elle ouvre une porte sur une autre vie. A nous d’être le plus lucide et serein possible.
La peur , la confusion mentale , le refus de mourir sont les pires états qu’on puisse connaître.  Heureux celui qui meurt la conscience claire.

Je dirais tout simplement : Ainsi, nos âmes finissent dans l’extase. Ce n’est que logique puisque nous sommes nés dans la douleur.
Si l’Homme n’est que doute et  haine , il ne pourra avancer , ce n’est que dans la sérénité et la paix qu’il trouvera recours à ses contrariétés. Et lorsque l’Homme s’habitue enfin à son statut de mortel il en comprend finalement le sens. Cependant ce n’est qu’au bout d’un long chemin que l’Homme arrivera à accepter sa condition , jusqu’alors il ne s’attardera que sur le monde physique qui l’entoure et sera victime de cette réflexion qui lui est, à l’aube de ses jours , propre.
L’Homme ne se rend pas compte que la vie lui enseigne pourtant beaucoup sur l’aube de sa nouvelle vie; La vie nous habitue à la mort par le sommeil , la vie nous avertit qu’il existe une autre vie par le rêve.

( 17 mars, 2013 )

Citation

Citation another-earth-movie-picture-01-300x187

 » Veux-tu apprendre à bien vivre ? Apprends d’abord à bien mourir. »  [Confucius]

Il est vrai que la plupart des Hommes vivent dans une ignorance totale d’eux mêmes ou bien de ce que signifient leur propre existence. 
Pour bien vivre il faut savoir mourir , c’est à dire être totalement conscient de notre propre mort , de notre propre chemin , avoir un avis sur la question; avoir des croyances ou non. En tout les cas savoir ce que nous pensons qu’il nous attend après notre trépas , ne pas s’attarder sur la question de la mort serait comme nier notre propre existence.
Selon le grand philosophe Blaise Pascal , « Il faudrait avoir perdu tout sentiment pour être dans l’indifférence de savoir ce qu’il en est. Notre premier intérêt et notre  premier devoir est de nous éclaircir sur ce sujet d’où dépend toute notre conduite. »
La conduite que nous adoptons au cours de notre vie serait ainsi le reflet de notre vision de la mort. 

 

( 17 mars, 2013 )

L’homme et ses frayeurs

L'homme et ses frayeurs  0fa8555a-300x225

[Tous les Hommes ont peur de la mort. Elle est comme un bruit de fond permanent que nul n’oublie une seconde. Chacun sait qu’au bout de tous ses actes se trouve sa propre disparition. Et cette angoisse gâche tous les plaisirs.
« Tant que l’Homme sera mortel , il ne pourra pas être vraiment décontracté »]

Le rapport que l’Homme entretient avec la mort est depuis des millénaires associée à un certain tabou et une angoisse qui grandit avec les siècles notamment dû à  l’ascension  de l’athéisme. 
Quand est-il réellement de ce continent dont les mortels ne savent rien et qui est finalement leur destinée?
Comment aborder ce sujet sans paraître sectaire ou superstitieux?
La part de la science dans la découverte de cette « terre inconnue » est selon moi très importante , en découvrir les prémices ne sera finalement qu’une question de temps.

 

( 17 mars, 2013 )

Aux portes de la Mort

http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=9_qBlZbFRqw&feature=endscreen

|